Restez au courant de Bionews

L'exposition aux pesticides pendant la grossesse favoriserait l'autisme

Une étude de l’université de Davis en Californie constate un potentiel lien entre les troubles cognitifs chez l'enfant, l’autisme et l’exposition des femmes enceintes aux pesticides. L’étude est publiée dans Environmental Health Perspectives, une revue scientifique américaine.

La part d’enfants nés autistes aux Etats-Unis a fortement progressé depuis le début du siècle, passant de un sur 150 en 2000 à un sur 68 aujourd’hui.

L’étude californienne stipule que le risque de donner naissance à un enfant autiste serait plus élevé chez les femmes enceintes vivant à proximité d’une zone d’épandage de pesticides, surtout au cours des deuxième et troisième trimestres. Ce sont les insecticides organochlorés, organophosphorés, les pyréthrinoïdes et la bifenthrine, qui favoriseraient les troubles du développement.

L’étude a pu établir ces conclusions grâce à une loi californienne qui exige que chaque utilisation de pesticides soit enregistrée avec le nom de la molécule, le lieu exact d’épandage et la quantité de produit. Ces données ont été comparées à l’incidence d’autisme chez les nouveaux-nés dans l’état. Dans le même temps les auteurs de l’étude soupçonnent les pesticides d’avoir également un effet sur le développement du cerveau chez le fœtus.

http://ehp.niehs.nih.gov/1104553/