Restez au courant de Bionews

Choisir un déodorant bio ou naturel plutôt qu’un anti-transpirant

Le déodorant est un des produits de soin presque indispensable à notre hygiène quotidienne. Comme son nom l’indique, il a pour but de masquer les odeurs de transpiration. Pour ce faire, il convient d'utiliser des déodorants bio qui sont plus doux et surtout sans substances toxiques...

En conventionnel, il existe un très grand nombre de déodorants aux propriétés diverses et variées, les plus populaires étant les anti-transpirants. Contrairement au déodorant, ces derniers ne masquent pas les odeurs, mais les régulent fortement, voire stoppent la quantité de sueur émise par la surface traitée. La diminution de la transpiration est souvent obtenue avec un actif anti-transpirant, appelé aussi antiperspirant, de type sels d'aluminium, comme le chlorure d'aluminium, qui agissent en tant que chélateur qui complexe protéines et eau et non en resserrant les pores de la peau selon l'explication traditionnelle.

Depuis quelques années, les anti-transpirants sont accusés d’être à la fois allergisants, perturbateurs endocriniens et même cancérigènes. On incrimine en particulier les sels d’aluminium, qui inquiètent et divisent la communauté scientifique. Même si des incertitudes demeurent quant à la nature des effets nocifs provoqués, il a été reconnu publiquement que les produits contenant trop de chlorhydrate d'aluminium présentent un risque pour la santé à long terme.

Surtout pour les femmes qui s’épilent les aisselles, c’est à dire la grande majorité,  l’utilisation d’un anti-transpirant est fortement déconseillé. De récentes études confirment qu'environ 18 % de l'aluminium contenu dans les déodorants traversent la peau rasée ou lésée par l'épilation. Les particules toxiques pourraient se fixer directement sur les glandes mammaires où elles provoqueraient le développement de tumeurs.