Restez au courant de Bionews

L'Europe séduite par l'huile d'olive

De nombreuses huiles végétales ensoleillent et enrichissent nos repas, grâce à une foule de substances nutritives essentielles. A cet égard, l’huile d’olive est certainement la plus particulière grâce à ses qualités exceptionnelles, sa grande disponibilité, sa palette de saveurs apte à satisfaire tous les palais.

Alors qu’autrefois, on ne pouvait la côtoyer que sur sa zone de production c’est-à dire sur le pourtour de la méditerranée, l’huile d’olive a commencé sa conquête du nord durant les années 80, à coup de campagnes promotionnelles et de subventions de la communauté européenne. Jusque dans les années 90, son essor ne soulevait pas de questions. L’Union européenne représente aujourd’hui près de 70 % de la consommation mondiale d’huile d’olive grâce à une consommation forte dans les pays producteurs, et une grande popularité en Europe occidentale. Pourtant, depuis quelques années, il y a une stagnation dans de nombreux pays de l’Europe occidentale, sauf au Royaume-Uni, où sa progression est incessante. Selon la plupart des observateurs, l’explication tient à la concurrence accrue des autres huiles qui s’exerce notamment dans les magasins bio. Ces derniers excellent dans leur offre très large d’huiles de toutes sortes, adaptée à leurs clients plutôt aventureux et/ou recherchant la diversité. Au niveau mondial, l’intérêt pour l’huile d’olive augmente et il y a des analogies surprenantes avec le vin, par ex. le fait que la production soit croissante dans le Nouveau Monde, c’est-à-dire en Californie, en Argentine, en Australie, etc.

L’olivier : l’apanage du pourtour méditerranéen

Au niveau mondial, l’Espagne est le plus important producteur d’huile d’olive, avec 1,2 million de tonnes par an. C’est surtout l’Andalousie qui est le centre mondial incontesté de cette production. 60 % de la superficie y est couverte d’oliviers, ce qui équivaut à 80 % de la production totale espagnole. Viennent ensuite l’Italie et la Grèce avec respectivement environ 500.000 et 350.000 tonnes d’huile. Hors Europe, la Syrie et la Tunisie sont les principaux producteurs, avec environ 150.000 tonnes d’huile par an. La Tunisie est un grand exportateur vers l’Union Européenne, notamment vers l’Italie qui se sert aussi en Espagne, car sa consommation d’huile d’olive est plus importante que sa production.