Restez au courant de Bionews

La culture de la banane bio, sans épandage aérien

La banane et le fruit le plus consommé au monde en bio comme en conventionnel. En classique, c’est une culture extrêmement industrialisée avec des traitements très poussés.

La banane, avec 3 générations sur le même pied, est assez fragile. Les plantations sont traitées par avion une semaine sur deux avec surtout des fongicides. Le grand ennemi est la cercosporiose noire qui est un champignon qui se développe si l’humidité est présente. C’est un problème majeur car le régime de bananes ne peut arriver à maturité que s’il qu’il y a au moins 5 feuilles sur la plante. Donc il faut absolument préserver les feuilles. En bio, on traite à pied avec des huiles minérales pour couvrir les feuilles et empêcher le champignon de s’installer.

Si l’infectation est trop importante en bio comme en conventionnel, on est amené à détruire la parcelle ce qui représente un manque à gagner important.

Plante pérenne, la banane est très exigeante pour la fertilisation. On apporte beaucoup de compost ou du guano d’oiseau mais ce dernier coûte très cher. En Colombie, on utilise souvent  le lombricompost.

En bio, seule la production diffère

Après la culture, le conditionnement, le transport et le mûrissement se déroulent identiquement en bio et en conventionnel avec une traçabilité depuis la plantation. Le jaunissement des bananes s’effectue en chambre de mûrissement en injectant de l’éthylène dans l’atmosphère des cartons après en avoir percé le plastique. Rappelons que l’éthylène est un gaz qui est naturellement produit par de nombreux fruits tels que les pommes, les poires et bien d’autres.

Après cueillette, les bananes d’Amérique Latine sont transportées par container bateau vers l’Europe en trois semaines. Il faut alors 3-4 jours en chambre pour que les bananes soient prêtes pour aller sur les étals des magasins

Un prix assez stable

La banane Bio représente aujourd’hui entre 4 et 5% du marché des bananes et  sur les étals, l’écart de prix entre bio et non bio est infime (qq centimes). Pourtant les différences de rendement sont importantes à la production. Mais bio ou pas, une grande partie du prix se compose des taxes (2,6 € par carton de 18kg) et du prix du transport. Le prix de la banane bio est assez stable tout au long de l’année : 1,8 à 2 euros /kg

En bio la banane est plus riche en matière sèche et en sucre et il y a une régularité de la qualité qui n’est pas toujours de mise en conventionnel où la concentration en sucre varie et aussi les filières